Dix conseils pour jeune homme célibataire

Demain, c’est la Saint-Valentin, une fête nulle et mercantile. J’ai tout de même une pensée pour tous les célibataires à ce moment-là.

J’ai lu un article très intéressant sur le site de Lui Magazine qui traitait de la friendzone et je n’ai strictement rien à redire là-dessus.

http://www.luimagazine.fr/insolite/lifehacks/friendzone/?utm_content=buffer8e649

L’article est très bien fait, détaillé, réaliste et instructif. Le prochain pote célibataire qui me dira “J’en ai marre, je me prends toujours des crampes avec les nanas”, je lui dirais “Mec, t’en a pas marre de dire ça ? Si ? Bon, lis cet article et applique !”

Je ne prétends pas compléter cette vision mais je voulais juste synthétiser quelques conseils de mon point de vue. Dès que j’ai compris certains codes de la séduction, après avoir ramé toute mon adolescence avec les filles – coeur d’artichaut débile que j’étais, je me suis dit que poser à plat tout ça et proposer quelques conseils pour jeune homme célibataire pouvait être une bonne idée. Je ne suis pas Hitch, je ne suis pas expert en séduction, j’ai juste de l’expérience et du recul sur ce truc horrible qu’est “la genèse d’une relation homme/femme”. Toutefois, c’est nettement moins nul que “la fin d’une relation homme-femme”.

Étant un mec, ces conseils s’orientent en grande partie à la gente masculine.

1) Point d’amorce 1 : Ne soyez pas un relou

Si une fille vous intéresse, être collant est la meilleure attitude pour la faire fuir ou devenir son (meilleur) pote. L’idéal étant d’être détaché mais pas trop (la modération est votre meilleure arme dans le jeu de la séduction). Mettez-vous en tête qu’être son chien-chien ne pourra pas faire évoluer votre relation avec cette personne, et ne pas la calculer non plus. Si elle vous demande un truc et que ça ne vous dérange pas, faîtes-le. Si vous jugez que c’est trop pour vous, refusez. Ne soyez jamais à son entière disposition. L’exemple le plus simple est le rendez-vous : si vous lui proposez de sortir tous les jours/soirs avec vous, vous êtes déjà relou. Elle va se sentir étouffée.

Astuce : Ne soyez pas le chien dont elle n’a jamais voulu. Vous n’êtes pas Rantanplan.

2) Point d’amorce 2 : Être marrant, c’est vital

Pour être en adéquation avec le point précédent, supprimer votre collection de blagues nulles et lourdingues à la Michel Leeb ou Vincent Lagaf. Pourquoi ? Parce que ça fait beauf, vieux jeu et raciste.

Ensuite, il faut avoir une bonne capacité d’improvisation et de répartie. Ce couple de compétences vous servira à rebondir de manière drôle à certains sujets mais attention, évitez de rebondir tout le temps. Il ne faut pas vouloir faire cela en permanence. Si vous taclez quelqu’un, ne vous acharnez pas dessus, en clair : ne la jouez pas trop à la Brice de Nice, vous allez passer pour un gros connard.

Même (et surtout) si c’est un de ces potes et qu’il a l’air d’être un gros loser collant qui s’est fait friendzoner, lui. Le but n’est pas de vous mettre en avant coûte que coûte, mais de montrer que vous pouvez faire rire avec élégance. Soyez plus fin, donc plus drôle.

Astuce : le style Bigard est à proscrire, même si vous parlez du 11 septembre.

3) Point d’amorce 3 : Le contact des yeux

Eye contact ! C’est important. Déjà, pour signaler que vous êtes disponible, franc et que vous n’êtes pas en stresse (même si vous l’êtes un peu quand même). Ensuite, ce sera votre outil pour montrer qu’elle vous intéresse, qu’elle vous plaît. Le jeu de regard doit lui faire comprendre que vous avez envie de partager des choses fortes et que vous ne voulez pas être un simple ami. Les regards de pervers, genre “je vais te retourner dans tous les sens”, sont également à proscrire. Enfin, tout dépend de la nana. Si elle vous chauffe, là, ça peut marcher mais il ne faut pas non plus que vous passiez pour un Émile Louis bis.

Point bonus : si vous avez les yeux bleus, c’est une arme de destruction massive. Servez-vous en !

Astuce : Franchement, évitez d’utiliser votre regard de braise pour reluquer son décolleté comme un taré, ça fait mauvais genre. Les yeux, lève la tête !

4) Point d’échange 1 : Écouter et captez ce qu’elle désire

Ce point est extrêmement important. Après les trois points précédents (qui vont orienter votre communication avec la personne qui est en face de vous), vous allez tout de suite voir s’il y a moyen d’aller plus loin, s’il existe des accroches, si elle est susceptible d’être intéressée par un échange plus étendu en terme de sujet, de voir comment elle réagit et de comprendre (un minimum) ce qu’elle veut. Rester à l’écoute, cela va vous permettre de situer les traits de caractères et de constater que cela vous convient. L’écouter, c’est vous donner les armes pour rebondir, réagir, vous adapter et vous remettre en question. Vous n’êtes pas parfait, cette discussion pourra vous donner des pistes sur votre propre personne également. Il faut de l’échange et de l’écoute. Les hommes cherchent généralement à offrir/trouver des solutions, les femmes veulent souvent une oreille et être comprises, et pas forcément une solution immédiate.

Si vous pensez que le débat va trop loin entre vous et qu’elle défends toujours mordicus son point de vue, ce n’est pas bon signe. Si elle est trop ouverte et reste toujours dans votre sens, ce n’est pas bon signe. La modération est le bon signe. Et ça fonctionne pour vous également !

En plus, votre écoute servira à tout le monde. Elle a ses avis, respecte les vôtres : c’est bon signe. Si vous jugez que ce qu’elle dit est intéressant et que vous partagez des points communs, c’est bon signe et vous pouvez continuer à penser qu’une relation entre vous est possible (mais pas toujours gagnée). Sans ça, projetez-vous : vous ne pourrez rien partager en commun, le sens de l’humour est totalement différent, vos centres d’intérêt divergent. Vous n’avez pas senti une étincelle chez elle ? Est-ce que cela pourra fonctionner ? N’êtes-vous pas en train de perdre votre temps ? N’est-elle pas en train de perdre son temps ?

Astuce : Ne faîtes pas semblant, elle va le capter direct !

5) Point d’échange 2 : La culture, c’est comme la confiture…

Il vous faut un minimum de culture si vous voulez séduire une fille. Après avoir échangé avec elle, vous allez pouvoir orienter votre vision. Quelles sont les références cinématographiques que vous avez en commun ? Quel est son écrivain préféré ? Dans quel pays ou quelle ville a-t-elle déjà été ? Ces petites questions trouvent facilement des réponses et permettent de trouver des points communs facilement.

Mes conseils à ce niveau-là sont simples : regardez des films, récents, anciens, de tout genre, du plus culte au plus banal. Lisez ! C’est aussi une très bonne source de référence et de conseil. En plus, niveau discussion, pouvoir parler d’un livre classique est toujours plus flatteur que de pouvoir réciter les dernières citations de Christine Boutin (même si cela a un effet comique certain).

Cependant, évitez de l’écraser avec vos références trop pointues ou trop orientées.

Astuce : Citer uniquement les répliques de Mary à tous prix vous limitera dans vos options à venir.

6) Point d’échange 3 : Soyez vous-même

N’essayez pas de vous forcer à correspondre à ce qu’elle veut. Restez vous-même. S’adapter totalement au premier contact, c’est une pure connerie.

Par contre, vous avez probablement besoin d’adapter votre discours : ne vous focalisez pas sur des sujets qui vous tiennent à cœur : tentez de savoir de quoi elle veut parler. Titillez-la. C’est un excellent point : cela vous permettra de voir si ce qu’elle vous raconte vous motive et de trouver des points communs. Si la nana dont vous êtes amoureux ne vous dit que de la merde (genre, elle ne parle que de tv-réalité), il est fort possible que vous êtes amoureux de son enveloppe charnelle plus que de son intellect.

Astuce : Si vous aimez Barney Stinson et que vous êtes joueur, vous pouvez utiliser ses techniques mais n’oubliez pas : c’est de la fiction.

7) Point d’échange 4 : Mixez la bad boy attitude et la douceur

Une nana n’a pas besoin d’un enfant hyper-émotif, ni d’un loubard dénué de sentiment. Un mec qui se comporte comme une carpette n’est pas très désirable. Être un pur connard / macho / enculé non plus. Vous devriez montrer que vous êtes sensible mais que vous êtes un homme également. Ne vous faîtes pas marcher sur les pieds et ne soyez pas un goujat non plus.

Il en va de même pour vous : est-ce vous êtes sûr de vouloir sortir avec cette femme-enfant qui se comporte comme une ado alors qu’elle a 25 ans ? Est-ce que vous êtes sûr de vouloir sortir avec cette meuf superficiel qui ne parle que de salaire et de bijoux ?

Astuce : Ne vous pointez pas avec votre grillz.

8) Point d’échange 5 : Être mystérieux est un bonus non négligeable

Ne déballez pas tout directement ! Préservez votre part de mystère. Pas sur tout, sinon, ça va devenir très louche, n’en abusez pas. Si elle vous pose une question 3 fois, répondez. Le jeu des devinettes est très casse-couille de manière globale. Si vous refusez de lui répondre, c’est qu’il y a deux problèmes : vous n’êtes pas dans la maîtrise de ce petit jeu. Et la nana n’a probablement pas compris que vous étiez dans un jeu (ce qui n’est pas bon signe).

Ce qu’il va se passer si vous réagissez comme cela : cette fille va se lasser et se désintéresser. Si vous n’avez vraiment pas envie de répondre, faîtes-le de manière détournée ou jouez-la à la politicienne : trouvez une question en réponse. Cela peut fonctionner.

N’abusez pas de ce côté mystérieux, ça revient à briser le premier point de ces conseils.

Astuce : Ne sortez pas avec un casque des Daft Punk, ça fait beaucoup là.

9) Point d’échange 6 : La torture superficielle doit être modérée

Les filles aiment les mecs torturés, généralement. Mais pas trop. Montrez que les problèmes du monde, du système, de la politique, vous intéressent et que vous avez votre propre avis sur ces situations. Ne soyez pas trop sombre, ça risque de la faire flipper.

Astuce : Ne soyez pas un putain d’émo non plus.

10) Point de conclusion : Lancez-vous !

Et cela, malgré la sempiternelle peur de la crampe. Oui, c’est un risque à prendre. Oui, ça peut mal se passer. Peut-être. Après tout, il faut se dire que d’autres sont passés par là et des tonnes de gars se sont pris des crampes sans en mourir. Il faut mieux se prendre un râteau que de devoir recoller les morceaux de son cerveau après une relation longue qui vous aura brisé le coeur. Ce râteau désagréable vous empêche peut-être cette expérience nulle, finalement.

Et si ça tombe, cela va bien se passer, elle en a peut-être envie, ça serait dommage de ne pas tenter. Elle est célibataire, et les points précédents ont été respectés. Tout se passe bien, elle vous sourit. Donc n’ayez pas peur de la crampe. Au pire, vous vous seriez planté ? Ok, ça arrive. Au mieux, ça fonctionne et vous avez peut-être la future mère de vos enfants en face de vous ? Qui ne tente rien, n’a rien. Soit vous foncez (et prenez le risque de vous latter la face), soit vous engrangez encore des regrets et des déceptions dans votre sac qui en est probablement déjà plein.

About the Author

Busta Ja
Busta Ja
J'aime beaucoup l'absurde, les chips, le rap et les cloportes. Je suis titulaire d'un doctorat en bière. Areligieux, je milite pour la liberté de parole et la recrudescence du trash. J'observe le monde du haut de rien du tout. Memento Mori.