Une erreur monumentale

Le récit d’un homme qui a commis la connerie de trop.

Bonjour à tous, je m’appelle Max, j’ai 29 ans et je vis depuis quelques mois sur le divan de mon meilleur ami. Je vais vous raconter le moment où ma vie douce et tranquille a totalement basculé dans un enfer sombre et abyssal.

Revenons 6 mois en arrière…

Je travaillais à l’époque en tant que réceptionniste dans un hôtel de luxe bien connu des Lillois. C’était un travail plaisant et instructif à la fois. J’avais de collègues de confiance avec lesquelles j’entretenais d’excellentes relations. Dans ma vie privée, tout se passait pour le mieux. Une famille solidaire avec des liens très forts malgré la distance. J’avais beaucoup d’amis que je voyais régulièrement, que ce soit à la maison ou à l’extérieur. Et par dessus tout ça, j’étais fou amoureux de Marie, une jeune femme magnifique de 25 ans, intelligente, avec des courbes de rêves, simple et drôle. Elle était venue du Sud faire ces études dans notre belle métropole. On s’était rencontré dans un bar par hasard, et depuis nous vivions une histoire d’amour passionnée. Nous nous étions installé ensemble depuis peu lorsque tout à basculé…

C’était un jour comme les autres dans le Nord. Gris et humide.

Ce jour-là, j’étais en poste de l’après midi et je m’occupais des arrivées des clients. Il était 20h passées, j’étais seul à la réception et une bonne partie des clients du jour étaient déjà arrivés.

J’allais prendre une pause cigarette lorsque tout à coup les portes battantes de l’hôtel s’ouvrirent, laissant apparaître une somptueuse femme d’une quarantaine d’années. Elle avait la peau bronzée, le corps svelte avec des courbes qui feraient fondre la calotte glaciaire. Une chevelure noire et étincelante, un visage doux et harmonieux avec de belles lèvres pulpeuses, elle portait des vêtements courts et moulants ce qui laissa libre court à mon imagination dès son entrée en scène.

Elle arriva au niveau de la réception, je la saluais et elle me rendit mon salut avec un sourire charmeur. Je lui expliquais les modalités de sa réservation. Elle m’écoutait avec attention, ce qui n’était pas le cas de la plupart des clients. Elle se mit à me poser des questions banales et nous discutâmes quelques minutes. Notamment au sujet de la ville et de ce qu’il y avait à faire aux alentours. Elle en profita pour me demander l’heure à laquelle je terminais mon service.

Sur le coup je n’ai pas réagi et je lui donnais machinalement l’information, sans prêter attention. Finalement, je lui remis la clé de sa chambre et l’accompagna jusqu’à l’ascenseur. Une fois l’ascenseur parti, je me demandais pourquoi je trouvais cette femme si attirante, après tout j’avais déjà ce qu’il me fallait, pas besoin d’autres choses. Le reste de ma soirée fut très calme. Puis mon collègue de nuit arriva. J’étais en train de lui passer les infos sur la journée lorsque le téléphone sonna.

C’était la 124. La chambre de cette fameuse cliente si sexy.

Elle m’expliqua de sa voix douce et sensuelle qu’elle n’avait plus de lumière dans la salle de bain et me demanda si je pouvais éventuellement venir voir d’où venait le problème. J’eus une petite hésitation avant d’accepter. D’habitude, je n’aime pas monter dans les chambres des clients, je laisse ça à mes collègues de nuit. Mon collègue me regarda, interpellé par ma réponse et me demanda :

“Un problème dans une chambre, Max ? Tu veux que j’aille voir ça vite fait avant que tu ne partes ?”

Et je lui rétorqua :

“Non ça va, t’inquiète mon loulou, je vais y aller : c’est une amie de la famille, je la connais bien, t’en fais pas.

– Ah… ok, ça roule !” me répondit-il avec un air surpris.

Pourquoi lui ai-je menti ? À ce jour, je ne connais toujours pas la réponse.

Quelques instant après avoir fini mon compte rendu de la journée à mon collègue, je me dirigeais vers l’ascenseur. Une fois arrivé au premier étage, je me rendis à sa chambre et toqua à la porte. Elle me répondit :

“Vous pouvez entrer, c’est ouvert”

Je poussais la porte et entra dans la chambre. Ce que j’y vis en entrant resta à jamais gravé dans les méandres de mon esprit…

À suivre.

About the Author

Man in Suit
Le costume cravate est devenue l armure du chevaliers des temps modernes, alors chevaliers de la table de l apero levez vos verres et célébrons la connerie humaine