Le petit coin c’est le brin

"J'ai l'ourson qui sort de la grotte", dit-il d'un air graveleux

Dix heures du matin. Pas de réunion à l’horizon, ni de collègue qui vient poser une question reloue qui me prendrait la semaine à résoudre. Tout se tasse, même au fond de mes entrailles. Il est l’heure d’aller “voir le comptable pour déposer le bilan”. Sauf qu’à cette heure-ci, je suis loin d’être le seul à avoir cette idée… Je trouve toutes les portes closes, déjà occupées par d’autres personnes plus promptes que moi. J’ai donc le temps de m’adonner au plaisir intellectuel du sonnet :

Voici une ode au p’tit coin que j’vois tous les matins
Qui se retrouve fort booké quand vient la mi-matinée
Difficile de trouver une place libérée
Quand vient le moment de sortir le bout d’brin

Obligé de parcourir l’ensemble du bâtiment
Avant de trouver un coin libre et correct
Qui saura accueillir mes petits excréments
Afin de soulager ce besoin qui m’entête

Une fois en place plus envie de sortir
De cet endroit de paix et de volupté
Même si un autre collègue veux vous en empêcher

En vous pressant de bien vouloir partir
De ce local qui ne sent pas vraiment la rose
Mais qui m’a bien inspiré cette prose.

Vingt minutes de passées pour lâcher ce texte (et pas que, mais les détails ne vous intéressent pas, je pense). C’est maintenant à mon tour de subir les tentatives d’ouverture de porte pour que d’autres puissent satisfaire leur besoin quotidien.

About the Author

Guillaume R
Foot, humour, bière, potes, saucisson. Un bon résumé de ce qu'on attend de la vie. Je ne veux pas me prendre la tête, juste des cuites.